• Des drones sous-marins dans la rade de Hyères

    Dans l'indifférence publique générale, mais avec une certaine fierté de la part des opérateurs et entreprises, la France continue à développer les outils technologiques nécessaires pour la recherche d'amas sulfureux dans les profondeurs de nos océans.

    Ainsi trois drones autonomes de l'entreprise RTSys viennent d'effectuer des tests concluants dans la rade de Hyeres. Ces tests ont été effectués sous l'égide de « CREOCEAN » et du groupe ECA dans le cadre du projet « MELODI » .

    L'objectif de ces engins sous-marins est de pouvoir détecter par des moyens magnétiques et électromagnétiques les champs d'amas sulfureux exploitables afin de les cartographier. La coordination de trois drones permet balayer en 24 heures une zone de 100 km2.

    Cette technologie pourrait être utilisé dans les concessions accordé par l'AIFM à la France dans l'océan Atlantique.

    Prouesse technologique, certes, présentée sans « aucun impact écologique » ; mais une fois de plus aucun débat a eu lieu sur la finalité de ces efforts.

    Je rappelle qu'avec mes amis du collectif « Objectif Transition » nous sommes opposés à toute exploitation minière des grands fonds marins.

    https://www.agence-api.fr/article/rtsys-coordonne-une-meute-de-drones-sous-marins

    le projet MELODI https://www.meretmarine.com/fr/content/des-meutes-de-drones-sous-marins-pour-chercher-les-amas-sulfures

    la position d'Objectif Transition : http://www.objectiftransition.fr/wordpress/nodules-polymetalliques-sulfures-polymetalliques-non-a-lexploitation-des-grands-fonds-marins/

     

    ISA


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :